MENU

bouton

Home page


Avertissement pour
l'affichage des photos
Lorsque vous affichez les photos (click sur les images réduites) avec certains navigateurs ou certains systèmes d'exploitation, il est possible que les légendes ou commentaires placés sous les photos soient masqués. Utilisez les barres de défilement pour les consulter.

Bulbes photo 3825

Août 2005

Vacances en Russie

La première impression d'un visiteur français en Russie est sans doute l'immensité des espaces. Ici tout est grand, les paysages dégagés, les rues larges. Dans le ciel les nuages roulent sans obstacle et sans fin jusqu'à l'horizon.

Ensuite on prend conscience d'un sorte de démesure, et du voisinage permanent des extrèmes. Immensité des plaines et des forêts, largeur des avenues dans les grandes villes, quartiers nouveaux couverts de chantiers et de grues, se remarquent tout d'abord. Puis on s'étonne du manque d'entretien des bâtiments et des voies, qui contraste avec l'éclat des couleurs des palais et le scintillement bigarré des bulbes des églises. Des cours délabrées se cachent derrière les façades chatoyantes de Saint-Petersbourg. Souvent, on rencontre des usines ou des kolkhoses, abandonnés ; des poteaux supportant trente lignes téléphoniques sont couchés sur le sol, des toitures sont effondrées. Dans les immeubles d'habitation, les parties communes, halls et escaliers, souvent sordides, vous conduisent à des appartements confortables, meublés et décorés avec goût. A Saint-Petersbourg, dès que votre voiture quitte les artères principales, la Nevsky Prospect (Perspective) ou la Voznesensky Prospect, pour s'engager dans une voie perpendiculaire, le chauffeur parcourt un véritable gymkana entre les nids de poules.

Notre itinéraire

Arrivés à Saint-Petersbourg, nous sommes d'abord allés à Grigorino, un village au sud de PSKOV, pas très loin de la frontière Lettone. Là nous avons passé deux semaines dans la datcha de Sasha et Natacha. Nous y avons vécu la vie d'une famille Russe pendant les vacances d'été, partageant notre temps entre les promenades en forêt, la cueillette des champignons, les tâches quotidiennes, les baignades dans les lacs et les excursions. Notamment nous avons visité le domaine-musée de Mikaïlovskoïé, où a vécu Alexandre Pouchkine.

Puis nous sommes repassés par Saint-Petersbourg pour repartir en train vers le nord. Nous avons rejoint le petit port de Bielomorsk, sur la mer Blanche, d'où un bateau nous a conduit sur l'île Solovky, dans l'archipel des Solovetskiy et à 150km seulement du cercle polaire. Pendant cette excursion nous étions guidés par notre amie Anna et ses enfants. Nous avons ensuite regagné par bateau la ville de Kem, sur le continent, puis par le train à nouveau Saint-Petersbourg, où nous sommes restés deux jours avant notre retour en France.

Survolez la carte : un clic sur les zônes sensibles
(points rouges, noms soulignés, itinéraires)
vous permet d'accéder directement aux pages correspondantes.

Carte1

Dernière page

Page suivante

Valid CSS Valid XHTML 1.0 Strict