COURS DE PHOTOGRAPHIE A L'USAGE DES AMATEURS ET DES CLUBS

P H S N

PRATIQUE DE LA PRISE DE VUE (9)

LES FILTRES (suite)

6.9 - LES FILTRES “A EFFETS“

Il est impossible de parler des filtres sans évoquer les filtres à effets spéciaux souvent appelés « créatifs », si tant est que la créativité ait quelque chose de commun avec l'usage systématique d'un effet pré-fabriqué. Donc à employer avec modération !
On peut citer toutefois parmi les accessoires utilisables :

6.9.1 - Systèmes type « COKIN »

Le système développé sous la marque COKIN, largement répandu, a pour mérite de permettre l'adaptation sur presque tous les objectifs, quel que soit leur diamètre, d'un ensemble de filtres colorés traditionnels et de filtres à effet, qui peuvent également être combinés entre eux (attention aux excès !).
Essentiellement le système comprend des bagues métalliques, munies de filetages se vissant sur les objectifs ; il est donc nécessaire de posséder une bague pour chaque diamètre d'objectif, le reste du système étant standard. Sur ces bagues viennent se clipser des porte-filtres munis de glissières, dans lesquelles des filtres rectangulaires peuvent coulisser. On peut également disposer des filtres circulaires orientables (polarisants, à étoiles, etc…). L'ensemble est prévu pour recevoir un pare-soleil modulable.

6.9.2 -  Effets sur un verre neutre et bricolages divers

Le filtre créatif le plus simple à réaliser consiste en une lame de verre optique incolore, placée dans une monture – on peut utiliser un filtre anti-UV - que l'on enduit localement d'une mince couche de vaseline. On obtient ainsi des effets de diffusion ou de flou que l'on contrôle directement dans le viseur. On trouve même dans le commerce des vaselines neutres ou colorées prévues spécialement pour cet usage.

La prise de vues effectuée, un léger nettoyage restitue le filtre dans son état d'origine.

On peut aussi réaliser des filtres à effets variés en plaçant très près devant l'objectif, et en le masquant plus ou moins partiellement, divers objets transparents ou translucides, verres, voiles, gazes ou tissus légers, etc… Attention toutefois à ne sombrer ni dans l'excès, ni dans la recette ou le systématisme, qui ne sont jamais synonymes de créativité.

Pour toutes ces manipulations et recherches d'effets, et pour bien maîtriser le résultat final, il est indispensable de travailler avec un bon appareil reflex muni d'un dispositif de contrôle de la profondeur de champ.

6.10 - FILTRES POUR L'AGRANDISSEMENT

Impossible de parler des filtres sans évoquer leur utilisation en laboratoire, même si ils savent se faire oublier sur nos agrandisseurs modernes.

Les filtres colorés sont utilisés en tirage couleur pour corriger les dominantes, et en tirage noir et blanc pour contrôler le contraste.

Ici, nous exploitons le fait que la courbe de réponse à la lumière d'une émulsion peut varier avec la sensibilité de cette émulsion aux différentes couleurs. Les émulsions à contraste variable sont étudiées pour que leur courbe caractéristique soit plus étalée si la dominante de lumière est jaune, et plus serrée si la dominante est magenta. L'emploi d'un filtre approprié nous permettra donc d'obtenir à partir d'un même négatif une image plus ou moins contrastée.

6.10.1 - Agrandisseurs traditionnels avec tiroir porte-filtre

Les agrandisseurs les plus simples sont équipés d'un tiroir placé entre la source de lumière et le passe vues, dans lequel on peut placer des filtres minces.

6.10.2 - Agrandisseurs avec tête multigrade ou tête couleur

Les appareils plus perfectionnés sont munis d'une « tête » regroupant la source de lumière et un dispositif de filtrage réglable en continu par une ou plusieurs molettes graduées.

Une tête couleur comporte trois filtres – cyan, magenta et jaune – et peuvent être utilisés pour le tirage sur papier noir et blanc multigrade, le contraste étant réglé par les filtres jaune (tirage doux) et magenta (tirage dur). Des tables de correspondance déterminent les différents réglages et les corrections d'exposition nécessaires.

Une tête multigrade possède un filtre dégradé du saumon au magenta, la molette de commande graduée de 0 à 5 correspond aux numéros des filtres classiques. Elle peut aussi comporter un filtre de densité (dégradé gris neutre) qui permet de moduler l'intensité de la source lumineuse, autorisant un allongement du temps d'exposition sans obligation de travailler avec un diaphragme trop fermé.

N T N
Dernière mise à jour du cours :
Valid CSS Valid XHTML 1.0 Strict